La carte réglementaire des risques de submersion est parue

Alea-2010_BagesSollicitée par Vivons Bages, la DDTM (Direction Départe-mentale des Territoires et de la Mer) que nous avions rencontrée l’an dernier, nous a fait savoir que la carte d’aléas provisoire de Bages est désormais disponible. Cette carte définit les zones à risques vis-à-vis de la submersion marine en distinguant deux « aléas » : l’aléa 2010, qui concerne la situation actuelle, et l’aléa 2100 qui prend en compte la probable montée des eaux au cours des décennies à venir.

C’est ce deuxième aléa qui est à considérer pour déterminer la constructibilité de zones actuellement non-construites.
Ces cartes sont téléchargeables à l’adresse http://www.aude.gouv.fr/cartes-d-aleas-a7446.htmlElles ont désormais valeur réglementaire. La mairie de Bages en a été informée le 23 janvier 2015 par la procédure du « porter à connaissance ».
(voir http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=doc&id_article=21300).

La carte de l’aléa 2100 indique avec des hachures toutes les zones situées en dessous de la zone +2.40 m NGF qui sont donc déclarées inconstructibles. Concernant Bages, cette carte montre en particulier qu’aucun des terrains situés le long de la route joignant la côte de l’Aiguille au carrefour de la route d’Estarac n’est concerné par la submersion marine. C’est exactement ce que nous n’avons cessé d’affirmer depuis le début des discussions autour du projet d’AVAP ! Elle montre également qu’il en est de même des terrains situés en contrebas de la route d’Estarac à l’aplomb du lotissement du Village des Pêcheurs.

Ainsi, du point de vue de la réglementation en matière de submersion marine, ces deux zones peuvent tout à fait être étudiées en vue de l’implantation de nouvelles constructions. Voilà du grain à moudre pour la future Commission Communale Consultative d’Urbanisme !

Vivons Bages invité à la future Commission Consultative d’Urbanisme

Logo-MairieBDEn date du 22 janvier 2015, Vivons Bages a reçu une invitation officielle de la mairie afin que son président participe à la Commission Communale Consultative d’Urbanisme que la municipalité a décidé de mettre en place.  Après discussion au sein du Conseil d’Administration, c’est Catherine Roi, architecte-urbaniste, qui a été choisie en tant que suppléante compte tenu de ses compétences évidentes en la matière.

L’association sera évidemment très présente au sein de cette instance dont elle a à plusieurs reprises demandé la création. Elle sera particulièrement vigilante sur le périmètre des questions abordées par la commission, qui doivent couvrir l’ensemble des problématiques liées au développement et à la protection urbanistiques de Bages.

La mairie annonce la création d’une commission consultative d’urbanisme

L’ordre du jour du Conseil Municipal du 26 novembre a été publié le mardi 18. L’un des points concerne « l’installation d’une commission consultative d’urbanisme ». Vivons Bages en prend note avec satisfaction.
L’association suivra bien sûr de très près les modalités de constitution et de fonctionnement de cette commission : composition, périmètre de réflexion, fréquence des réunions, moyens…

Projet d’AVAP : le Préfet a dit NON !

Logo RF

Sollicité par Vivons Bages, le Ministère de la Culture a informé officiellement l’association de la position des pouvoirs publics sur le projet d’AVAP soumis par la commune.

Voici la lettre reçue, qui met notamment en évidence l’avis négatif rendu par le Préfet de l’Aude, ainsi que les raisons qui motivent cet avis.

Pour télécharger la lettre : Ministère 14-11-14

Vivons Bages interpelle les élus

Mairie
A la suite de l’avis du Préfet et des recommandations du Ministère de la Culture, Vivons Bages s’est adressé à l’ensemble des élus de la commune afin de les appeler à tirer les conséquences de l’échec du projet d’AVAP et à mettre en place au plus vite une commission d’urbanisme impliquant directement les citoyens en vue de réfléchir à un nouveau projet adapté aux réels besoins de Bages et respectueux de son site et de son patrimoine.

Voici la lettre que l’association a adressée aux élus, à télécharger : Elus 171114

Services de l’Etat : silence radio !

Des rendez-vous ont été pris avec plusieurs services de l’Etat en fin d’année 2013, afin d’obtenir des compléments d’information sur différents points liés au dossier AVAP-PLU.
Début janvier, ces services ont ouvert grand et tôt le parapluie de la « réserve » pré-électorale : tous les rendez-vous ont été reportés au mois d’avril !

Parallèlement, le préfet semble prendre son temps : sa décision sur les conclusions de l’enquête publique n’est toujours pas connue. Lui aussi pense sans doute qu’il est urgent d’attendre…